ca.haerentanimo.net
Nouvelles recettes

Les meilleures ailes de bison du Texas peuvent être trouvées chez Pluckers

Les meilleures ailes de bison du Texas peuvent être trouvées chez Pluckers


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Selon la légende, le soir du 4 mars 1964, Dominic Bellissimo tenait le bar du célèbre Barre d'ancrage à Buffalo, N.Y. Elle a concocté une simple sauce à base de beurre et de sauce piquante, les a mélangés ensemble, et sans doute le meilleur bar de tous les temps est né.

Bien que vous puissiez prétendre qu'il est impossible de juger une aile de Buffalo parce qu'elles sont toutes identiques (juste des ailes frites mélangées à de la sauce, n'est-ce pas ?), cela ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. Une aile Buffalo parfaite est croustillante et pas du tout détrempée, complètement enrobée de sauce mais pas embourbée, fraîche de la friteuse, croustillante à l'extérieur (sans peau flasque) tout en restant juteuse à l'intérieur, et la sauce a besoin pour avoir le bon équilibre entre les épices et le beurre sans être trop gras. C'est en fait beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît de faire une aile Buffalo parfaite, mais les bars et restaurants honorés sur notre liste l'ont ramené à une science.

Des humbles bars sportifs à l'un des restaurants expérimentaux les plus connus du pays, nous avons recherché les meilleurs exemples de la forme, à l'échelle nationale (nous avons laissé de côté les grandes chaînes comme Ailes sauvages de buffle pour donner à chacun sa juste secousse). L'aile Buffalo est l'un des aliments les plus facilement accessibles, les plus agréables et les plus amusants connus des Américains, et est servi à peu près partout avec une cuisine modeste et un jeu à la télévision et, en fin de compte, parmi les meilleurs du pays. sont servis au Texas.

Avec 13 sites à travers le Texas (et deux à Baton Rouge, Louisiane), les gens derrière Pluckers doivent faire quelque chose de bien. Et ils le sont : ils n'ont jamais compromis la qualité, n'utilisant que des ailes de poulet de haute qualité et préparant leurs sauces, y compris leur sauce au fromage bleu à base de vrai fromage bleu, à partir de zéro. Ils sont tellement bons qu'ils se sont classés au 14e rang de notre liste des 25 meilleurs d'Amérique, et puisque Pluckers est le seul restaurant du Texas à faire la compilation, ils peuvent également se vanter de servir les meilleures ailes de Buffalo dans le État de l'étoile solitaire.


Les meilleures ailes de bison du Texas peuvent être trouvées chez Pluckers - Recettes

Nous avons eu un grand groupe de 20 personnes le vendredi midi et nous avons passé un moment fabuleux. En voyageant depuis Hawaï, nous étions ravis de manger avec des «habitués» de Killeen à Pluckers. Nous avons eu un serveur génial qui était optimiste et nous a informés de toutes les promotions de la journée. Le directeur était très arrangeant et pour ne pas avoir fait de réservation, notre groupe sans rendez-vous n'était pas un problème pour lui et son personnel. La nourriture était excellente, les ailes ressemblent plus à des pilons car ils ont tellement de viande. Les sauces piquantes au choix mettront vraiment à l'épreuve votre thermomètre corporel. BEL ENDROIT!

50 - 54 de 142 Commentaires

Nous n'avions jamais entendu parler de ce restaurant auparavant et comme c'était la première fois que nous séjournions à Killeen, nous avons demandé une recommandation à la réception de l'hôtel. Excellente recommandation. Très bonne nourriture, excellent service et une grande variété de bières pression locales et nationales. Je le recommanderais certainement.

Je dois admettre. J'ai vécu à Austin pendant près de 15 ans et je n'ai jamais été particulièrement fan de Plucker's. Du coup, je peux compter sur une main, le nombre de fois que je suis allé chez un Plucker's en vivant à Austin. Depuis que j'ai déménagé dans la région de Fort Hood, cependant, j'ai envie de Plucker's. Ma première visite chez mon Plucker's local était pour une fonction de travail. et je me suis retrouvé à devenir un mécène régulier depuis. J'ai été agréablement surpris lors de ma première visite et continue d'avoir de belles expériences. Ils ont une sélection de bières respectables, à la pression et en bouteille. Je suis toujours assis au bar et le service est toujours rapide, amical et attentionné. Les ailes sont de bonne taille et toujours (jusqu'à présent) parfaitement cuites. Ils ont une bonne variété de saveurs à choisir. bien que je semble avoir du mal à m'éloigner du parmesan à l'ail épicé et du poivre au citron épicé.

Plucker's est un endroit idéal pour prendre un verre et manger un morceau avec des amis, regarder du sport ou simplement prendre un verre et manger seul. Je suis content d'avoir donné une autre chance à Plucker. J'attends avec impatience d'autres visites. Je pourrais même essayer d'autres saveurs d'ailes (j'en doute).

Des ailes incroyables et elles sont si GRANDES. Et leurs côtés sont incroyables aussi Les chips maison sont les meilleures. Seulement 2ème à leur macaroni au fromage. obtenez aussi le macaroni au fromage frit. Ils ont plus que des sandwichs aux ailes et des salades. Si délicieux


Équipement


Les 12 meilleures recettes d'ailes de poulet Whole30

1. Ailes de bison au four Whole30

Il faut commencer par les ailes de bison, non ? Cette recette fait un excellent travail en combinant un bon mélange d'épices avec la sauce piquante Frank’s (qui est approuvée Whole30) pour vous offrir l'expérience d'aile la plus classique. Trempez-le dans Whole30 ranch pour le rendre encore plus délicieux.

Ingrédients:

2. Ailes de poulet au four classiques

Pour une recette d'ailes de poulet simpliste et sans fioritures, c'est pour vous. Cela ne devient pas beaucoup plus sain que cela. Tout ce dont vous avez besoin est du poulet et un peu d'assaisonnement! Et si vous sautez le plongeon, ils seront à peu près aussi sains que possible. Mettez-le à côté d'un peu de céleri ou d'une salade d'épinards pour un bon repas du midi.

Ingrédients:

  • Huile d'olive extra vierge
  • Gousses d'ail
  • Poudre de chili
  • Poudre d'ail
  • sel
  • Poivre noir
  • Ailes de poulet

3. Ailes de barbecue à la citronnelle

Ces ailes de barbecue à la citronnelle seront un succès, que tout votre ménage soit Whole30 ou non. N'oubliez pas de sauter le miel et d'utiliser une sauce de poisson conforme à Whole30 ! Beaucoup de cuisine et de produits asiatiques contiennent du MSG et d'autres additifs, alors soyez très prudent lorsque vous cuisinez ces cuisines.

Ingrédients:

  • Citronnelle
  • Ailes de poulet
  • Sauce poisson
  • Gousses d'ail
  • Poivre noir

4. Ailes de poulet au four frottées à sec

Nous aimons cette recette parce qu'elle va tout-en-un sur le frottement sec. De bonnes ailes à friction sèches lorsqu'elles sont fumées à la perfection donnent aux meilleures ailes à base de sauce un bon rapport qualité-prix, et cette combinaison d'épices de The Chunky Chef est vraiment géniale. Les seuls changements que vous devez apporter sont de supprimer la cassonade, d'utiliser une huile plus saine et de préparer une sauce à trempette adaptée à Whole30.

Ingrédients:

  • Piment Ancho
  • Paprika fumé
  • Poudre d'oignon
  • sel
  • Sucre brun (omettez!)
  • Poudre de chili
  • Paprika
  • Cumin
  • Poudre d'ail
  • poivre de Cayenne
  • Moutarde en poudre
  • Poivre noir
  • Origan séché
  • Thym séché

5. Ailes Buffalo Air Fryer

Les friteuses à air sont un excellent moyen d'éviter la panure tout en conservant le croustillant dont vous avez peut-être envie. De nombreuses recettes recommandent la levure chimique pour les rendre plus croustillants, ce qui n'est techniquement pas approuvé par Whole30, bien qu'il soit faible en glucides et compatible avec le céto.

Si vous suivez strictement Whole30, ajoutez de la crème de tartre maison pour la levure chimique et du ghee pour le beurre. Cela en vaut la peine.

Ingrédients:

  • Ailes de poulet
  • Levure chimique
  • sel
  • Poivre
  • Poudre d'ail
  • Sauce de buffle entière30
  • Beurre clarifié
  • Ail
  • vinaigre de cidre de pomme

6. Ailes de poulet au suif

Cette recette d'ailes de poulet cuites au four utilise du suif pour lui donner une profondeur supplémentaire, donc si vous recherchez un cran au-dessus des ailes cuites au four, cela fonctionnera bien. Ceux-ci sont également fabriqués sans four, donc si vous voulez une option d'ailes plus rapide, utilisez celle-ci. Vous pouvez les préparer en 20 minutes ou moins.

Ingrédients:

7. Ailes de buffle maigres

Cette recette donne une touche plus légère aux ailes de buffle cuites au four en gardant la sauce et les trempettes un peu plus apprivoisées que les autres recettes. En plus de sauter la vinaigrette au fromage bleu, vous n'avez pas besoin de changer quoi que ce soit à cette recette !

Ingrédients:

  • Ailes de poulet
  • Frank’s RedHot
  • vinaigre blanc
  • Origan
  • Paprika
  • Poudre d'ail
  • Poudre de chili
  • sel
  • Poivre
  • Céleri
  • Les carottes

8. Ailes croustillantes avec sauce crémeuse à l'ail

C'est une recette astucieuse qui comprend une délicieuse sauce crémeuse à l'ail Whole30. C'est comme si la sauce d'un restaurant végétalien rencontrait un magasin d'ailes, et nous sommes là pour ça. Les noix de cajou et les avocats font briller cette recette et le mélange d'épices est vraiment fantastique. Graines de moutarde et 5 épices chinoises ? Enregistre-moi.

Ingrédients:

  • Ailes de poulet
  • Levure chimique
  • Sel de l'Himalaya
  • Poudre d'ail
  • Graine de moutarde moulue
  • Cumin en poudre
  • Poivre noir
  • 5 épices chinoises
  • Huile d'avocat

9. Ailes de poulet à l'ail “Parmesan”

À quel point ceux-ci ont-ils l'air bons ? Ceci est un autre mélange de créativité végétalienne avec des ailes délicieuses et copieuses. En utilisant de la levure nutritionnelle, des noix de cajou, du sel et de la poudre d'ail, vous pouvez obtenir un effet faux-parmesan impressionnant qui est vraiment délicieux.

Ingrédients:

Ailes de poulet à l'ail “Parmesan”

  • Ailes de poulet
  • sel
  • Poivre noir
  • Poudre d'ail
  • Poudre de chili
  • Fécule de pomme de terre ou farine de tapioca
  • Huile d'avocat ou beurre clarifié
  • Gousses d'ail
  • Persil frais

10. Ailes piquantes à l'ail et au chili

Nous sommes des amateurs d'épices ici, nous avons donc dû inclure quelque chose avec un peu plus de punch. Cette recette donne un tas de bonnes recommandations de la marque Whole30 et a ce clin d'œil aux herbes de la coriandre. Si vous voulez manger des ailes à moitié classiques et à moitié thaïlandaises, alors jetez-y un œil.

Ingrédients:

  • Ailes de poulet
  • Poudre d'amande
  • sel
  • Poivre noir
  • Sauce à l'ail chili thaï Yai’s ou beurre clarifié
  • Coriandre fraîche
  • graines de sésame
  • Chaux

11. Ailes de poulet thaï à la mijoteuse Whole30

Nous savons. Les ailes de mijoteuse semblent un peu étranges, mais croyez-nous, elles sont si faciles à préparer et valent le minimum d'effort ! Cette recette utilise du lait de coco pour vraiment se pencher sur la saveur thaïlandaise - essayez-la si vous vous sentez un peu exotique.

Ingrédients:

  • Ailes de poulet
  • Beurre d'amande
  • Chaux
  • Aminés de noix de coco
  • Sauce poisson
  • Lait de coco
  • Cumin
  • Gingembre frais
  • Coriandre fraîche

12. Ailes de poulet Buffalo à la mijoteuse

Cette recette utilise un mélange de ranch fait maison pour vous donner l'effet d'ailes de ranch sans le babeurre. Il ne faut que quelques minutes de préparation avant de partir au travail pour rentrer à la maison avec d'incroyables ailes de mijoteuse.

Ingrédients:

  • Ailes de poulet
  • Oignon séché
  • Persil séché
  • Aneth séché
  • Ciboulette
  • Poudre d'ail
  • Poudre d'oignon
  • sel
  • Sauce piquante

Il y a tellement de recettes incroyables d'ailes de poulet Whole30 à essayer! Tout ce que vous avez à faire est d'en choisir un et de le modifier si nécessaire. N'oubliez pas de le garder propre, de le garder en bonne santé et bonne chance pour votre voyage Whole30. Tu as ça.


4. Côte de bœuf Texas Roadhouse

Quand il s'agit de côtes levées, Texas Roadhouse est roi. Avec son bœuf succulent et savoureux rôti à la perfection, la chaîne alimentaire a définitivement fait sortir ce plat du parc.

Mais alors que Texas Roadhouse a réussi à garder sa recette secrète, j'en ai une qui se rapproche de leur côte alléchante et qui tombe de l'os. Bien sûr, cela prend du temps à faire, mais l'attente en vaut la peine à 100%.


16 restaurants servant les meilleures ailes de Buffalo à South Bay

Partagez ceci :

À l'époque, lorsque les dinosaures parcouraient la Terre et que nous avons monté le jardin Weber pour célébrer le 4 juillet – l'anniversaire de notre liberté et de notre liberté – nous cuisinions des hamburgers et des hot-dogs sur le gril. Nous inhalions des Everests de salade de chou et de salade de pommes de terre. Et Dieu sait que nous boirions de la bière, beaucoup, beaucoup de bière, de marques oubliées depuis longtemps avec des noms comme Old Milwaukee, Pils, Rheingold, Olympia et Jax. Tous les souvenirs de Sudsy.

Nous mangeons toujours nos hamburgers et nos chiens, et buvons notre bière en grande quantité. Mais ces jours-ci, au panthéon des grands plats de barbecue à consommer en tas de gloussements vient le Quatrième, il faut ajouter l'aile de poulet Buffalo très appréciée. C'est un nouveau venu relatif, avec un public presque obsessionnel.

L'aile de poulet Buffalo a été inventée à l'Anchor Bar à Buffalo, New York, le 30 octobre 1964, par la propriétaire Teressa Bellissimo en réponse à une expédition excédentaire d'ailes de poulet commandée par son mari Frank (qui avait voulu des dos et des cous pour son sauce spaghetti). Cette collation de bar frite épicée est devenue l'un des aliments de pub définitifs du 20e (et maintenant du 21e) siècle. Avec les nachos, les frites et les rondelles d'oignon, les ailes sont l'accompagnement parfait d'un pichet de bière et d'un jeu de balle à la télévision au-dessus de la table de billard - au moins c'était de retour à l'époque «normale».

Le plat offre quelques confusions, car les ailes trempées dans la sauce piquante (coupées en pilons) sont servies avec des bâtonnets de céleri et une vinaigrette au fromage bleu. Le céleri doit-il être trempé dans la vinaigrette? Le pansement est-il pour les ailes? Et s'il fait moins qu'extrêmement chaud, s'agit-il vraiment d'ailes de poulet Buffalo ?

Je dois admettre que je n'ai jamais goûté d'ailes de poulet Buffalo dans les limites de la ville de Buffalo, New York. La dernière fois que j'étais à Buffalo, c'était au début des années 1960, plusieurs années avant l'invention de l'aile de poulet et avant d'atteindre l'âge auquel je pouvais légalement entrer dans un bar et commander une assiette, ainsi que cette autre spécialité bufflonienne appelée le sandwich boeuf-sur-weck.

Selon l'écrivain culinaire Calvin Trillin, il y a plusieurs centaines d'endroits à Buffalo où vous pouvez commander des ailes de poulet Buffalo. Trillin nous dit qu'à Buffalo, les « ailes de poulet sont toujours proposées « douces » ou « moyennes » ou « piquantes » et elles sont toujours accompagnées de vinaigrette au céleri et au fromage bleu. J'ai mangé du céleri entre des ailes de poulet. J'ai trempé le céleri dans la vinaigrette au bleu. J'ai trempé des ailes de poulet dans la vinaigrette au fromage bleu. J'ai appris plus tard que personne à Buffalo ne savait vraiment quoi faire avec la vinaigrette au fromage bleu.

Ces jours-ci, nous ne manquons pas d'endroits où aller pour des ailes de poulet ici dans la région de Los Angeles. Ils en font même d'excellents dans des endroits aussi variés que Hamburger Hamlet, Cheesecake Factory et Chicago Ribs. Mais comme toujours, je me penche vers les endroits plus petits, où les ailes sont des icônes semi-religieuses, un rituel consommé toute l'année - mais surtout vient le Quatrième.

Et ils devraient être chauds - assez chauds pour provoquer, comme le dit un endroit, "le vieux nez qui coule et la sueur sur le front". avouer des crimes que vous n'aviez pas commis. Grâce à la science agricole moderne, il existe des piments qui approchent la létalité. La bière aide toujours. Et le céleri et le fromage bleu aussi. Sûrement, c'est le point.

Et avec cela, voici mes restaurants préférés de South Bay pour les ailes de poulet – qui voyagent toujours bien – pour emporter et livraison :

Alors que les ailes de Buffalo sont nées dans la ville de New York qui touche le lac Érié, elles sont devenues une collation populaire - voire un plat principal - sur les tables du déjeuner et du dîner dans tout le pays. Heureusement, il y a plusieurs restaurants dans ce quartier servant des versions savoureuses. (Shutterstock)

Les ailes de poulet Buffalo sont souvent servies avec du fromage bleu ou une vinaigrette ranch, mais pour ceux qui souhaitent augmenter la chaleur, il existe de nombreuses autres options de sauce. (Photo d'archive par Cindy Yamanaka/Orange County Register/SCNG)

Les ailes de poulet Buffalo se marient délicieusement avec les frites. Les autres options d'accompagnement incluent les rondelles d'oignon et les nachos. (Shutterstock)

Que vous les aimiez épicées ou non, les ailes de poulet Buffalo se marient bien avec une infusion froide. Les bâtonnets de céleri et de carottes avec du ranch ou du fromage bleu sont un accompagnement populaire. (Shutterstock)

Poulet Parler Oiseau

29505 S. Western Ave., Rancho Palos Verdes 310-935-7759, www.birdtalkchicken.com

Les options ici sont le poulet et plus de poulet, avec du poulet sur le côté. Enfin presque. Il y a aussi des gaufres frites, des gaufres au babeurre, de la salade de chou, des cornichons frits et des Loaded Tots - recouverts de bacon, de cheddar et d'oignons verts. Mais surtout, ils parlent poulet à Bird Talk.

Vous pouvez avoir vos ailes dans l'une des sept saveurs - Buffalo, mangue-habanero, beurre de miel, parmesan à l'ail, poivre au citron, poivre au citron humide et «Sauce pour oiseaux Signature». Vous pouvez les avoir sous forme de combo de six pièces avec un côté et une saveur dans un combo de 10 pièces avec un côté et deux saveurs ou dans un combo de 20 pièces avec deux côtés, deux saveurs et deux boissons. Agréable!

Vous pouvez avoir votre poulet en filets ou en morceaux entiers. Ou dans l'un des sandwichs assaisonnés de manière créative - L'Original est une poitrine de poulet frite croustillante avec une mayonnaise ranch au babeurre, une salade de chou, des cornichons casher et un choix d'accompagnements et de sauces. (Sauce Comeback, Ranch, moutarde au miel, trempette pour oiseaux, fromage bleu ou barbecue.) Le sandwich épicé fait monter la barre avec une poitrine de poulet frite cajun, un aïoli au poivre fantôme et du fromage Tillamook.

Il y a un sandwich au poulet grillé avec avocat, laitue, tomate, bacon fumé au bois de pommier et mayo. Ce qui, je suppose, le rend sain. Mais le poulet frit doit être frit pour être du poulet frit. Non grillé. Mon régime annuel s'est terminé (comme toujours) vers le 2 janvier. Apportez le crunch !

Poulet à la bombe

Le poulet est-il la bombe chez Bomb Chicken ? Eh bien, bien sûr, ce poulet coréen devrait faire exploser vos papilles gustatives avec un excès de saveur. Les ailes sont accompagnées de trois sauces - la maison ultra croustillante avec une sauce à base de soja et de poivre les ailes avec une sauce yang-nyum (à base d'ail émincé, d'oignons verts hachés, de graines de sésame grillées, d'huile de sésame grillée, de la poudre de poivron rouge coréen appelée gochu garu , et le soja de style coréen, qui est moins salé que les autres sojas) et les ailes de soja-ail.

The Bomb fait la même chose avec des pilons, du poulet entier et des poitrines de poulet.

Si vous avez envie d'essayer quelque chose hors de la carte, essayez le takoyaki - des crêpes frites avec du poulpe à l'intérieur. J'aime la salade de chou avec mayo au sésame noir. Je n'ai aucune idée de ce que font les bâtonnets de mozzarella au menu, mais ils sont là.

La tache des bisons

3286 W. Slauson Ave., Crenshaw, 323-299-9885 1307-1 Sepulveda Blvd., Torrance, 424-263-5665 241 W. Carson St., Carson, 424-364-0344 www.thebuffalospot.com

Avec des succursales dans toute la Californie, l'Arizona, le Nevada et le Texas, cette chaîne d'ailes – « Home of the World Famous Buffalo Fries » – est presque omniprésente. Le service est rapide, les options vont du simple - désossé, traditionnel ou tendres - à un peu fou.

Il existe 13 sauces chanceuses, dont douce, moyenne, chipotle, originale chaude, barbecue au miel, ananas jalapeño, ail parmesan, Atomic Hot, teriyaki, poivre citronné et jerk jamaïcain. Le genre à l'ancienne que je suis, l'original chaud me convient très bien, bien que le choix de vinaigrettes ranch ou au fromage bleu sur le côté soit très apprécié pour rafraîchir vos jets.

Comme pour Wingstop et Krispy Krunchy, ce sont des ailes destinées à la consommation de masse. La bonne nouvelle, c'est qu'ils sont partout. La présence d'une salade de poulet Buffalo est un peu de dissonance cognitive culinaire - des morceaux de poulet frits et des salades vertes ? Il y a aussi des milkshakes, des burritos et des gressins. Ce qui me rappelle les gressins d'Olive Garden. C'est-à-dire plus de pain que de bâton. Eh bien, ils trempent bien dans les sauces.

Cluckin' Bun

1100 W. Florence Ave., Inglewood 424-223-5037, www.cluckinbun.com

Cluckin 'Bun se proclame le "poulet le plus chaud de Nashville à Inglewood". Et qui suis-je pour ne pas être d'accord ? Surtout quand on considère que la torsion ici est que les Cluckers (c'est comme ça qu'ils les appellent!) Sont panés avec des Cheetos chauds. Je suis impressionné que le stand partage si fièrement son ingrédient secret que ce n'est pas souvent le cas.

Et laissez-moi vous dire qu'en plus d'être une bonne destination pour faire frire vos kishkas, c'est aussi un endroit éblouissant lorsque vous avez particulièrement un petit creux. Vous pouvez obtenir vos ailes de poulet garnies de Cheeto par commandes de six pièces, 12 pièces ou 20 pièces pour la plupart, car je vous promets que vous en finirez toutes, ce n'est pas de la nourriture… c'est une dépendance.

Commandez le Mother Clucker Combo (je n'invente pas ces noms!) - deux sandwichs au poulet frit, avec des frites et une boisson fontaine de 32 onces pour 14,99 $. Beaucoup de nourriture. Beaucoup à boire. Beaucoup de Cheetos chauds. Et épicé aussi. La vie est belle quand on la vit à Cluckin' !

Poulet Hotville

4070 Marlton Ave., Baldwin Hills 323-792-4835, www.hotvillechicken.com

Le menu est présenté sur un bâton en bois, une sorte de ventilateur à l'ancienne, que vous pouvez utiliser pour rafraîchir votre front fiévreux, ou simplement tenir comme une crème glacée pendant que vous réfléchissez à quoi commander. Les choix ne sont pas nombreux. Mais ils sont suffisants.

Tu veux du poulet — en effet, si tu es ici, c'est parce que tu besoin poulet! Il y a un quart de poitrine, un quart de cuisse, un demi-poulet, un poulet entier et des ailes - des ailes, aussi bonnes, aussi croustillantes et aussi chaudes que les ailes peuvent l'être. Mais alors, à Hotville, tant est bien, tant est mieux que bien, tant est sublime.

L'ensemble du menu vaut une alimentation sérieuse. Il existe une création appelée The Shaw Sandwich - une poitrine de poulet sur un petit pain brioché grillé avec une « tartinade épicée », des cornichons à l'aneth, une « salade de chou frisé » et des frites. Il existe également une option de poisson frit, à base de swai, un type de poisson-chat, qui est aussi épicé et savoureux que le poulet. En fait, c'est un morceau de poisson très impressionnant, moelleux et tendre. Tout comme le poulet. C'est-à-dire simplement une merveille. Et pas seulement à cause de ses épices diaboliques. Ou du moins, potentiellement diabolique.

Les niveaux d'épices sont au nombre de quatre : West Coast Plain, Cali Mild, Music City Medium et Nashville Hot - que le menu classe comme un « 12 » sur une échelle allant jusqu'à 10 » ! (Le personnel se fera un plaisir de vous régaler avec des histoires de machos qui ont insisté sur le Nashville Hot - et se sont assis à leur table devenant aussi rouges que le poulet, avec de petites bouffées de fumée sortant de leurs oreilles. Croyez-moi, le Cali Mild, classé à un « 4 » est facilement assez chaud. Après cela, il passe du plaisir à la douleur - sauf pour ceux qui trouvent du plaisir dans la douleur.

L'épice est dans la pâte, qui est épaisse, substantielle et croustillante à un défaut qu'elle croque à chaque bouchée. Il ne se retire pas facilement non plus, c'est une pâte qui a été soudée sur la viande de poulet. Mais même si vous parvenez à en retirer, vous constaterez que l'épice se trouve également dans le poulet lui-même. Les piments ne se refusent pas. Ils respirent, ils dominent, ils sont ce qu'est le plat - la raison d'être.

Les morceaux de poulet viennent sur du pain blanc, avec des tranches de cornichon, le pain blanc est une tradition dans le Sud, et c'est tout. Le blé entier n'est pas une option. En supposant que vous en ayez besoin de plus, il y a du macaroni au fromage épais et crémeux, un trio de haricots cuits au barbecue remarquablement bon, une salade de pommes de terre ridiculement délicieuse, du maïs « épicé », la salade de chou susmentionnée (kale ? bienvenue à LA !) - et le week-end, des gaufres . Poulet et gaufres : la perfection !

Kim Prince nous a donné un avant-goût de la vraie affaire. Il ne manque plus que l'ambiance Music City. Mais alors, lorsque vous creusez dans un quartier de jambe, cela peut ne pas avoir d'importance. Le centre commercial va disparaître. Le seul son est du sang poivré qui bat dans vos oreilles.

Poulet croustillant croustillant

11741, boulevard Hawthorne, Hawthorne 310-675-4104, www.krispykrunchy.com

Krispy Krunchy Chicken est décrit comme « l'un des concepts de restaurants à service rapide (QSR) basés sur des dépanneurs à la croissance la plus rapide du pays ». Le slogan est « Freshly Made… Perfectly Cajun ». Il y a des branches un peu partout. Et bien que j'aie un penchant inné pour les magasins de poulet dédiés - à la fois individuels et en chaîne - Krispy Krunchy peut être à la hauteur de son nom, offrant des ailes Buffalo avec un choix de sauce Krispy, sauce traditionnelle et sauce aigre-douce, en groupes de cinq, 10 , 20 et 40.

Et hé, comme ils sont à l'intérieur des magasins de proximité, vous pouvez obtenir un large assortiment de bières et autres collations. Ils existent depuis 1989 et comptent environ 2 500 points de vente dans 47 États, les Samoa américaines et le Mexique. Ils viennent avec des biscuits au beurre de miel. En cas de besoin, ils sont là. Krispy, krunchy… et chaud à emporter.

Il y a trois options d'ailes de poulet au menu, ainsi qu'un certain nombre de plus grands plateaux de poulet. « L'Oscar » propose un trio d'ailes de poulet, du gruau, un œuf et un biscuit « moelleux ». "Obama's Special" est les mêmes trois ailes, mais dans ce cas un choix d'une gaufre, d'une salade de pommes de terre ou de frites. Et puis, il y a encore le "Numéro 20", trois ailes, cette fois avec un choix de légumes verts ou de pommes de terre nappées de sauce aux oignons.

Et malgré le poids de certains plats d'accompagnement, les assiettes d'ailes sont parmi les plus modestes du menu. A Roscoe’s - qui est une institution depuis 1975 - le chow règne. Et il règne en grand. C'est à la fois un restaurant où le choix est facile — et aussi très compliqué.

Je suppose que le moyen le plus simple d'y aller est d'utiliser l'un des spéciaux Herb’s (Herb Hudson est le fondateur). Il y a un demi-poulet (et un très gros poulet), du sud frit dans une croûte si bonne que même si vous vous engagez à ne pas manger la croûte, vous le ferez, servi sur une paire des meilleures gaufres de la ville. Les gaufres et le poulet ne font que goutter de beurre. Ou, si vous obtenez la variation adjacente, ils dégoulinent de sauce et les oignons les plus doux, les plus doux et les plus savoureux jamais créés. Et ce n'est qu'un petit avant-goût du menu.

Il y a, par exemple, le Sir Michael - un quart de poulet recouvert de sauce et d'oignons, avec du gruau et des biscuits chauds. La nourriture de l'âme incarnée. Avancez jusqu'au Lord Harvey, et le poulet grandit à moitié.

Pour moi, Roscoe’s est tout au sujet de son homonyme - poulet (en particulier frit du sud) et gaufres. Mais il y a beaucoup d'action de poulet supplémentaire à trouver ici. Il y a, par exemple, une section du menu dédiée au “New Chicken Chili.” Vous pouvez obtenir un bol sur du riz ou des haricots. Vous pouvez l'obtenir dans un petit pain (“Dave’s Sloppy Chili”). Ou vous pouvez l'obtenir sur des frites au fromage. C'est bon. En fait, c'est très bien. Mais je vis pour la croûte et les gaufres. Et c'est tout.

24231 Crenshaw Blvd., Torrance, 310-214-9464 20796 Hawthorne Blvd., Torrance 310-530-9464 www.wingstop.com

Comme BBQ Chicken and Gus's et Krispy Krunchy, Wingstop en dit long sur notre obsession nationale pour le poulet frit en général, et les ailes de poulet en particulier. Il est défini par Wikipedia comme « une chaîne de restaurants nostalgiques sur le thème de l'aviation spécialisés dans les ailes de poulet. Les emplacements Wingstop sont décorés sur le thème de l'aviation « pré-jet » des années 1930 et 1940. La chaîne de restaurants a été fondée en 1994 à Garland, au Texas, et a commencé à proposer des franchises en 1998. Depuis lors, Wingstop est devenue une chaîne avec plus de 1 000 restaurants ouverts ou en développement. La chaîne a son siège à Addison, au Texas.

En d'autres termes, vous pouvez vous arrêter à un Wingstop pour les ailes un peu partout dans notre pays. Oubliez la tarte aux pommes - les ailes sont l'Amérique incarnée. (Cela dit, il existe également des succursales au Royaume-Uni, en Australie, en Arabie saoudite, en Indonésie, en Malaisie, au Mexique, au Panama, aux Philippines, en Russie, à Singapour, en Colombie et aux Émirats arabes unis. Colonialisme culinaire ?)

Les ailes sont bonnes, souvent très bonnes, arrivant sur l'os ou désossées, dans des saveurs comme hawaïenne, ail parmesan, poivre citron, hickory fumé, citron chaud, atomique, mangue habanero, cajun, coréen épicé et plus encore. Et il y en avait d'autres, comme les agrumes brésiliens, Old Bay, harissa, Volcano et Dragon's Breath.

Bien sûr, il y a des fèves au lard Kentucky bourbon sur le côté, ainsi que du maïs frit cajun. Qu'il y ait des succursales en Russie me laisse perplexe. Mais alors, je suppose que les ailes de poulet et la vodka vont plutôt bien ensemble. J'imagine.


MANGER!

Une fois cela fait, retirez-les du gril et laissez-les reposer quelques minutes sur n'importe quel plat de cuisson ou planche à découper. À ce stade, vous pouvez appliquer une sauce si vous le souhaitez. Il suffit de les jeter dans un petit bol et d'ajouter votre sauce préférée et de les mélanger pour les appliquer uniformément.

Je vous conseille vivement de manger une aile fumée AVANT d'ajouter la sauce. Vous constaterez peut-être que vous voulez simplement les manger nature.

C'est parce qu'ils sont incroyablement bons avec juste la fumée.

Si vous voulez mettre la cerise proverbiale sur le dessus avec ces ailes de poulet fumées, vous devez préparer un lot de sauce barbecue blanche Alabama pour celles-ci et un délicieux dessert pour accompagner vos ailes de poulet fumées. Essayez cette recette de boule au beurre de cacahuète.

Bien sûr, ils seront la bombe avec une sauce piquante d'aile préférée ou une sauce barbecue de votre choix.

La sauce se marie si bien avec ces ailes.

Quelque chose à propos d'une sauce poivrée légèrement vinaigrée avec la fumée des ailes qui fait que le tout s'assemble pour former un parfait ‘ensemble’.

Faire la sauce est un jeu d'enfant, vérifiez-le ici.

Nous aimons les ailes chez nous. Nous les aimons de cette façon et de cette façon. Cuit au four, frit, fumé, peu importe.

Je dirai, sans réserve, que c'est le plus étonnamment délicieux.

Je ferai cette recette 2 à 3 fois plus que la méthode de cuisson ou de friture standard.

Nous espérons que vous essaierez cette recette, et nous aimerions avoir de vos nouvelles pour voir ce que vous en pensez. Merci et bonne cigarette !


Choses à faire à Buffalo

Pour de nombreux voyageurs, la proximité de la ville avec les chutes du Niagara est la principale raison de visiter Buffalo. Cependant, nous soutenons que la principale raison de visiter les chutes du Niagara est sa proximité avec Buffalo.

Voici les attractions de Buffalo à ne pas manquer lors de votre voyage gastronomique :

Maison Martin

Frank Lloyd Wright & rsquos Martin House est un trésor architectural au milieu de Buffalo.

Les amateurs d'architecture remporteront le jackpot à Buffalo en traversant la ville conçue par Frederick Law Olmstead et en découvrant ses nombreuses maisons et bâtiments intéressants.

Le bâtiment le plus remarquable de la ville, Frank Lloyd Wright & rsquos Martin House est une attraction fascinante de Buffalo qui est un must pour tous les voyageurs qui apprécient l'architecture et l'histoire.

Cette pergola en briques s'étend de la maison Frank Lloyd Wright&rsquos Martin à sa véranda.

La maison Martin intemporelle a peut-être été construite il y a plus d'un siècle, mais la maison respire la vie à chaque coin de rue.

Des espaces de vie confortables mais ouverts ornés d'une cheminée à la passerelle néoclassique de Wright en passant par une réplique de la Victoire ailée de Samothrace dans la véranda, cette maison a une architecture habitable mais époustouflante qui peut être exprimée en de simples photos.

L'histoire de la Maison Martin et de ses propriétaires fait partie du tissu Buffalo&rsquos. Non seulement la maison restaurée est un trésor architectural, mais son histoire est une morsure d'ongle.

Galerie d'art Albright-Knox

Les amateurs d'art moderne ne seront pas déçus par Buffalo&rsquos Albright Knox Art Gallery.

Les amateurs de culture ne seront pas déçus lorsqu'ils visiteront Buffalo. La galerie d'art Albright-Knox présente une collection d'art moderne de classe mondiale avec des œuvres de Picasso, Pollack et Matisse.

Andy Warhol a peint ce portrait coloré de Seymour H. Knox. Le tableau est maintenant exposé à la Albright Knox Art Gallery de Buffalo.

Ce musée est idéalement situé et offre un grand parking. Quelle que soit la météo, prévoyez de passer du temps ici à nourrir votre âme entre les repas.

Musée Pierce-Arrow

James Sandoro a amassé une incroyable collection d'automobiles et l'expose fièrement dans son musée Pierce-Arrow à Buffalo.

Les amateurs de voitures anciennes peuvent remonter le temps en visitant le musée Pierce-Arrow. Ce musée unique contient une quantité prodigieuse de souvenirs du constructeur automobile de l'ouest de New York, ainsi que des voitures anciennes, des vélos, des motos et même des voiturettes de golf.

Les points forts sont les voitures Pierce-Arrow et la station-service Frank Lloyd Wright unique en son genre située à l'intérieur du musée. À bien des égards, ce musée offre une leçon d'histoire sur Buffalo à travers sa collection automobile éclectique.

Activités familiales

La collection Pierce Arrow Museum propose des jouets pour les enfants de tous âges.

Au-delà de la visite du musée Pierce-Arrow, les familles peuvent s'aventurer au bord du canal sur le port du canal Érié pour profiter d'activités telles que la navigation de plaisance en été et le patinage sur glace en hiver. Ils peuvent également passer du temps à Larkinville et profiter d'activités comme des concerts en plein air et des mardis Food Truck.

Quartiers de Buffalo

Les Buffalonians comme Amy Goodrich aiment leurs quartiers et leur nourriture.

Nous avons aimé explorer divers quartiers de Buffalo, en particulier Allentown et Elmwood Village. Coïncidence ou pas, ces quartiers accueillent de nombreux nouveaux restaurants et bars de la ville.

En fin de compte, Buffalo est une ville de quartiers. Et la nourriture. En d'autres termes, c'est notre genre de ville.


19 restaurants servant les meilleures ailes Buffalo dans la vallée de San Gabriel

Partagez ceci :

Back in the day, when dinosaurs roamed the Earth and we cranked up the backyard Weber to celebrate the Fourth of July — the anniversary of our freedom and liberty — we’d cook hamburgers and hot dogs on the grill. We’d inhale Everests of coleslaw and potato salad. And Lord knows we would drink beer, lots and lots of beer, from long-forgotten brands with names like Old Milwaukee, Pils, Rheingold, Olympia and Jax. Sudsy memories all.

We still eat our burgers and dogs, and drink our beer in copious quantities. But these days, to the pantheon of great barbecue dishes to consume in clucking heaps come the Fourth, we must add the much-loved Buffalo chicken wing. It’s a relative newcomer, with a nigh-on obsessive following.

The Buffalo chicken wing was invented at the Anchor Bar in Buffalo, New York, on Oct. 30, 1964, by owner Teressa Bellissimo in response to an excess shipment of chicken wings ordered by her husband Frank (who had wanted backs and necks for his spaghetti sauce). This spicy deep-fried bar snack went on to become one of the definitive pub foods of the 20th (and now the 21st) century. Along with nachos, French fries and onion rings, wings are the perfect accompaniment to a pitcher of beer and a ballgame on the TV over the pool table — at least it was back in “normal” times.

The dish does offer some bits of confusion, for the hot sauce drenched wings (cut into drumettes) are served with celery sticks and blue cheese dressing. Is the celery to be dipped in the dressing? Is the dressing for the wings? And if it’s anything less than extremely hot, are they really Buffalo chicken wings?

I must admit that I’ve never tasted Buffalo chicken wings within the city limits of Buffalo, New York. The last time I was in Buffalo was in the early 1960s, several years before both the invention of the chicken wing, and before my achieving an age at which I could legally enter a bar and order a plateful, along with that other Buffalonian specialty called the beef-on-weck sandwich.

According to food writer Calvin Trillin, there are several hundred places in Buffalo where you can order Buffalo chicken wings. Trillin tells us that, in Buffalo, ”Chicken wings are always offered ‘mild’ or ‘medium’ or ‘hot’…and they are always accompanied by celery and blue cheese dressing. I ate celery between chicken wings. I dipped the celery into the blue cheese dressing. I dipped chicken wings into the blue cheese dressing. I learned later that nobody in Buffalo has figured out for sure what to do with the blue cheese dressing.”

These days, we have no lack of places to go for chicken wings here in the Los Angeles area. They even do terrific ones at spots as variant as Hamburger Hamlet, Cheesecake Factory and Chicago Ribs. But as ever, I lean toward the smaller places, where wings are semi-religious icons, a ritual consumed all year round — but especially come the Fourth.

And they should be hot — hot enough to cause, as one place says, ”the old runny nose, and sweat on the forehead.” Hot enough that, after half a dozen wings, you’ll start babbling incoherently, and confessing to crimes you hadn’t committed. Thanks to modern agricultural science, there are peppers out there that approach lethality. Beer always helps. And so does the celery and blue cheese. Surely, that’s the point.

And with that, here are my favorite San Gabriel Valley restaurants for chicken wings — which always travel well — for takeout and delivery:

Whether you enjoy them spicy hot or not, Buffalo chicken wings go well with a cold brew. Celery and carrot sticks with ranch or blue cheese is a popular side. (Shutterstock)

Buffalo chicken wings pair deliciously with fries. Other side options include onion rings and nachos. (Shutterstock)

While Buffalo wings were born in the New York city that touches Lake Erie, they have become a popular snack — even a main course — on lunch and dinner tables around the country. Fortunately, there are several restaurants in this area serving tasty versions. (Shutterstock)

Buffalo chicken wings are often served with blue cheese or ranch dressing, but for those wanting to turn up the heat there are many other sauce options. (File photo by Cindy Yamanaka/Orange County Register/SCNG)

Bad Mutha Clucka

How good are the wings at Bad Mutha Clucka? So good you better wear something washable, cause you’re gonna find a big mess of sauce and bits on your clothing, if you’ve eaten with sufficient relish — which is to say, sauce. Lots of sauce.

The wings are complex constructs of birdness — the Chipotle Honey Wings come not just chipotle honey glazed, but also topped with cotija cheese and scallions, with a miso based ranch dressing. The K-Pop Wings are honey glazed and drizzled with Sriracha mayo, topped with wasabi furikake and scallions, once again with that wonderful miso ranch. The Haus Wings lean toward a Sriracha Buffalo sauce, this time with miso blue cheese so good you may spread it on your fingers just for the pleasure.

The barbecue wings are almost traditional, served with the miso ranch. The Nashville Hot are, well, not for the faint of palate. And for those with serious fear of frying their taste buds, there are plain wings, an excellent in pure and applied crunch.

6717 Comstock Ave., Whittier 562-696-1111, www.bellybombz.com

Belly Bombz Kitchen is pretty much perfectly named. In an age of restaurant names that simply ooze healthy, organic, natural, farm-to-table, warm and cozy, Belly Bombz is unapologetically what it claims to be — a casual café that serves dishes that hit you in the gut, and stay there until your body figures out what the heck is going on.

This is a restaurant of belly “bombz” that will make your belly very happy to have been bombed. The fusion here is heavy. The elotes is white corn with bacon and a Korean chili aioli mayo — Mexican-Korean dish that cannot be denied. The chicken skin chicharrones stands somewhere between Latino and Jewish — fried chicken skin is a longtime Eastern European favorite it comes with garlic salt for dipping, should you need more.

And then, there’s the hot Cheetos mac, which is — yes! — mac and cheese made using Cheetos instead of macaroni, a touch of culinary genius, for Cheetos have crunch, where mac doesn’t. But that’s just a warmup — and it will warm you up.

You need to move into the Bombz Zone, which begins with the wings, served both with the bone and without. (I prefer with the bone because it slows down my eating, and gives me something gnaw on).

The wings come in eight flavors, all of them pretty much over the top, with an outlandish crust, thanks to the kitchen’s taste for coatings like burnt sugar, parmesan and Sriracha. Order too many they taste good later as well, if any actually survive their first appearance.

There’s a Korean-style fried chicken sandwich — which means the chicken crackles with every bite — along with a bulgogi burger to which you can add a second patty and a fried egg, in case you’re a bit peckish. The truffle burger isn’t expected, but there it is. The pulled pork grilled cheese sandwich is expected, and there it is too. And for those who want to go out in style, there’s a coffee stout variant on poutine, along with pork belly fries.

Bomb Chicken

2300 Garfield Ave. S., Monterey Park 323-530-0355, www.bombchickenla.com

Is chicken the bomb at Bomb Chicken? Well, of course it is — this Korean chicken shop should blow up your taste buds with an excess of flavor. The wings come with three sauces — the house ultra crispy with a soy and pepper based sauce the wings with yang-nyum sauce (made from minced garlic, chopped scallions, roasted sesame seeds, toasted sesame oil, the Korean red pepper powder called gochu garu, and Korean style soy, which is less salty than other soys) and the soy-garlic wings.

The Bomb does the same thing with drumsticks, whole chicken and chicken breasts.

If you feel like trying something off the map, try the takoyaki — deep-fried pancakes with octopus inside. I like the cabbage salad with black sesame mayo. I have no idea what mozzarella sticks are doing on the menu, but there they are.

101 W. Main St., Alhambra, 626-293-5520 12824 Hadley St., Whittier, 562-464-1780 1721 Durfee Ave., S. El Monte, 626-522-1401 www.thechickenkoop.com

The logo at The Koop is a chicken (a kind of angry looking rooster, I think). There’s a framed sign on one red wall that reads: “I’ve Got OCD (Obsessive Chicken Disorder).” Another reads: “Money Can’t Buy Happiness. But It Can Buy Chickens.”

And though I’m sure the vegetarian portobello wrap is a perfectly fine creation, and the roasted street corn, topped with mayo, cotija cheese and chili powder is just fine, the bird is the raison d’être of The Koop. And well it should be. Eat here, and you may never touch a hunk of KFC’s high-fat, high-sodium product again.

That they could cook so many chickens, for so many diners, and each one of them (far as I can tell) is done just right, is a tribute to the Obsessive Chicken Disorder that afflicts the place. They do wings with five sauces, all tasty as could be, flavoring wings that are crispy to the point of obsessiveness — house pepper, Buffalo, barbecue, maple Sriracha, and the spiciest of them, called “grumpy.” (This is a very funny place on so many levels!)

The birds are both crisp on the outside, with a fine layer of mouth-happy spice, and moist on the inside — but without being undercooked, which is no small trick. Though the cucumber salad is a pretty good counterpoint, the garlic fries call out to me, the potato salad is good stuff. And who doesn’t like corn on the cob with their chicken — Mexican style or otherwise?

Look, not to spoil the fun, but one of the great pleasures of the roast chicken at The Koop is its…purity. C'est comme ça. Which is a fine, tasty, crispy, juicy roast chicken. Why mess with that? No less an authority than the great chef Jonathan Waxman has said that a roast chicken is “the litmus test for any good chef.”

There are those who venture to Paris solely for a taste of the roast chicken at Chez l’Ami Louis, and to San Francisco to taste the equally famous bird at the Zuni Café. I won’t suggest the chicken at The Koop is as good. But I also won’t suggest it isn’t. I’ve really enjoyed what I’ve tasted. I’ll leave the poutine to those who need the distraction. For me, it’s, “Hey, you gonna eat that wing?”

Hot Wings Café

89 E. Colorado Blvd., Pasadena 626-449-9055, www.hotwingscafe.net

Dating back to 1986, Hot Wings is actually a full-service, full-menu, beer-intensive sports bar, built around hot wings done two ways. One is the Buffalo style chicken wings, dipped in a choice of mild, hot, extra hot, barbecue, spicy barbeuce and lemon pepper sauce, accompanied by the house-made ranch dressing or blue cheese dressing and, yes celery and carrots sticks. (The eight-piece combo comes with curly fries — yummo!) The alternative is the boneless chicken wings, with a choice of the same six sauces, and the option of cheese fries, onion rings or fried zucchini.

Party Platters range from 50 wings ($47.95) to 1,000 wings ($846.75). There’s a price option for every 50-wing upgrade. Tasty…but so obsessive.

Krispy Krunchy Chicken

13106 Valley Blvd., La Puente, 626-333-6771 11025 Washington Blvd., Whittier, 562-463-1719 19725 Colima Road, Rowland Heights, 909-444-6816 www.krispykrunchy.com 240 W. Main St., Alhambra, 626-289-2448, www.bigtminimart.com

Krispy Krunchy Chicken is described as “one of the fastest-growing convenience store based quick-service restaurant (QSR) concepts in the nation.” The slogan is “Freshly Made…Perfectly Cajun.” There are branches pretty much everywhere. And though I have an innate leaning toward dedicated chicken shops — both individual and chain — Krispy Krunchy can live up to its name, offering Buffalo wings with a choice of Krispy Sauce, Traditional Sauce and Sweet & Sour Sauce, in groupings of five, 10, 20 and 40.

And hey, since they’re inside convenience stores, you can get a wide assortment of beers and other snacks. They’ve been around since 1989, and they have about 2,500 outlets in 47 states, American Samoa and Mexico. They come with honey butter biscuits. When in need, there they are. Krispy, krunchy…and hot to go.

Roscoe’s House of Chicken N Waffles

There are three chicken wing options on the menu, along with any number of larger chicken platters. “The Oscar” offers a trio of chicken wings, grits, one egg and a “fluffy” biscuit. “Obama’s Special” is the same three wings, but in this case a choice of a waffle, potato salad or french fries. And then, there’s the “Number 20,” three wings again, this time with a choice of greens or potatoes smothered in gravy with onions.

And despite the heft of some of the side dishes, the wing plates are among the most modest on the menu. At Roscoe’s — which has been an institution since 1975 — the chow rules. And it rules large. This is, at once, a restaurant where the choice is easy — and also very complicated.

I suppose the simplest way to go is with one of Herb’s Specials (Herb Hudson is the founder). There’s half a chicken (and a very big chicken), Southern fried in a crust so good that even if you pledge not to eat the crust, you will, served over a pair of the best waffles in town. The waffles and the chicken just drip butter. Or, if you get the adjacent variation, they drip gravy and the sweetest, softest, tastiest onions ever. And that’s just a small taste of the menu.

There is, for instance, the Sir Michael — a quarter chicken covered with gravy and onions, with grits and hot biscuits. Soul food incarnate. Move up to the Lord Harvey, and the chicken grows to a half.

For me, Roscoe’s is all about its namesake — chicken (specifically Southern fried) and waffles. But there’s plenty of additional chicken action to be found here. There is, for instance, a section of the menu dedicated to “New Chicken Chili.” You can get a bowl over rice or beans. You can get it in a bun (“Dave’s Sloppy Chili”). Or you can get it over cheese fries. C'est bon. Actually, it’s very good. But I live for the crust, and the waffles. Et c'est tout.

1279 N. Lake Ave., Pasadena, 626-798-2800 1709 E. Colorado Blvd., Pasadena, 626-578-9464 465 N. Azusa Ave., West Covina, 626-331-9464 13345 Telegraph Road, Whittier, 562-777-9464 10722 Beverly Blvd., Whittier, 562-699-9464 www.wingstop.com

Like BBQ Chicken and Gus’s and Krispy Krunchy, Wingstop speaks volumes about our nationwide obsession with fried chicken in general, and chicken wings in particular. It’s defined by Wikipedia as “a chain of nostalgic, aviation-themed restaurants specializing in chicken wings. Wingstop locations are decorated following a 1930s and 1940s ‘pre-jet’ aviation theme. The restaurant chain was founded in 1994 in Garland, Texas, and began offering franchises in 1998. Since then, Wingstop has grown into a chain with more than 1,000 restaurants either open or in development. The chain is headquartered in Addison, Texas.”

In other words, you can stop at a Wingstop for wings most everywhere in this nation of ours. Forget apple pie — wings are America incarnate. (That said, there are also branches in the United Kingdom, Australia, Saudi Arabia, Indonesia, Malaysia, Mexico, Panama, Philippines, Russia, Singapore, Colombia and the United Arab Emirates. Culinary colonialism?)

The wings are good, often very good, arriving on the bone or boneless, in flavors like Hawaiian, garlic parmesan, lemon pepper, hickory smoked, hot lemon, atomic, mango habanero, Cajun, spicy Korean and more. And there used to be more — like Brazilian citrus, Old Bay, harissa, Volcano and Dragon’s Breath.

Of course there are Kentucky bourbon baked beans on the side, along with Cajun fried corn. That there are branches in Russia befuddles me. But then, I guess chicken wings and vodka go together pretty well. I guess.


Once upon a time, in the small South Texas town of Flour Bluff, there was a little boy named Ricardo Alaniz. he had a passion for food and loved helping people. he loved the life he built for himself, but his passion always drove him. He knew he could bring joy to the world through great food.

In a little town called Tilden, Texas, he opened his first restaurant. He worked tirelessly, perfecting his recipes and building relationships with his customers. They knew they could count on him for amazing food, especially his chicken wings.

He loved this life, but his hometown was tugging at his heart. The more time he spent away from Flour Bluff, the more he knew he wanted to go back. He wanted to bring them his crowning achievement. Something that he worked so hard to perfect: his famous chicken wings.

A top seller at his restaurant, he knew that his wings and sauce were going to be a hit with the good people of flour bluff. He followed the dream in his heart, finally returning to his hometown to open his second restaurant, Bluffalo Wings Co.

Of course, the boys and girls and all the good people of Corpus Christi screamed and cheered when they found out they would soon all be lost in the sauce.


Sweetened Mustard-Curry Chicken Wings

Richard Jung / Getty Images

The curry flavored sauces used to season these chicken wings gets split in half and used as a marinade at the beginning and a sauce to coat the wings once they are grilled. This is a fantastic way to make better than the typical chicken wings.


Voir la vidéo: Behind the Scenes of a West Texas Bison Ranch and Texas Size Bulls!