ca.haerentanimo.net
Nouvelles recettes

Qui prend la note ? 10 façons d'économiser de l'argent lors de votre prochain voyage d'affaires

Qui prend la note ? 10 façons d'économiser de l'argent lors de votre prochain voyage d'affaires


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Tim Zagat, fondateur et éditeur de Zagat Survey, partage ses astuces culinaires pour économiser de l'argent

Tim Zagat partage ses astuces pour économiser sur les voyages d'affaires.

Les voyageurs d'affaires qui cherchent à économiser de l'argent sur les voyages peuvent économiser sur les repas sans sacrifier la qualité. Tim Zagat, fondateur et éditeur de Sondage Zagat, partage avec les convives exigeants ses conseils culinaires pour économiser de l'argent.

Voir qui prend la note ? 10 conseils pour économiser de l'argent sur votre prochain voyage d'affaires Diaporama

De la sélection du bon lieu à ce qu'il faut commander, Zagat offre un aperçu de la façon d'économiser gros sur la route.

Zagat a récemment publié son enquête annuelle sur les meilleurs restaurants américains. L'enquête de cette année a porté sur 1 578 des meilleurs restaurants des États-Unis sur 45 marchés et a été votée par plus de 156 000 convives qui ont dîné au restaurant environ 25 millions de fois au cours de la dernière année, soit environ 3,1 fois par semaine.

Le prix moyen d'un repas aux États-Unis est de 35,65 $, ce qui comprend une boisson non alcoolisée, les taxes et le pourboire, selon l'enquête annuelle. La ville la plus chère pour manger est Las Vegas, à 47,53 $ par repas, et la Nouvelle-Orléans, à 28,36 $ par repas. Ces onglets sont pâles par rapport au prix moyen à Londres, qui est de 69,25 $, et à Tokyo, qui est de 113,09 $, en tenant compte des taux de change de septembre 2011.

"Le but d'un déjeuner d'affaires est vraisemblablement de conclure un accord", a déclaré Zagat. "Vous devriez penser non pas au prix du repas mais à la valeur de l'affaire."

Lauren Mack est la rédactrice de voyages au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @lmack.


19 façons d'utiliser des offres, des coupons, des remises et des offres pour générer plus de ventes

Offres, coupons, réductions et offres. Il viendra un moment où la plupart des commerçants en ligne seront confrontés à la décision d'offrir des remises, quand offrir des remises et combien devraient valoir les remises.

Offrir des remises peut être une arme puissante dans votre arsenal de conversion pour fidéliser vos clients. Mais, utilisé au hasard, vous pouvez causer des dommages importants à votre marque ou, pire, devenir non rentable.

Dans cet article, nous passerons en revue certains des avantages et des inconvénients de proposer des offres pour votre boutique en ligne, examinerons certaines des façons les plus populaires d'utiliser les remises pour fidéliser les clients et les conversions et, bien sûr, comment utiliser le plus efficacement possible eux.

Remarque : Pour les besoins de cet article de blog et pour simplifier les choses, nous désignerons les coupons, les remises et les offres par le terme « offres ».


Qu'est-ce qu'un code AWD Avis ?

Un code AWD Avis est le code de réduction qu'Avis utilise pour votre location. C'est l'abréviation du programme « Avis Worldwide Discount » et comprend des offres à durée limitée, des codes de réduction d'entreprise, des réductions pour l'utilisation d'une carte de crédit particulière ou une combinaison d'offres de réduction et de bonus avec un partenaire de voyage Avis.

Lors de votre réservation, vous verrez qu'Avis a un champ séparé pour le code AWD # et le code de coupon #. Vous pourrez souvent « empiler » une offre de remise et de bonus en utilisant à la fois un code AWD et un code de coupon. Entrez ou collez simplement le numéro de code dans la case et la remise et l'offre seront automatiquement appliquées.


Nos 10 meilleurs trucs et astuces pour économiser de l'argent pour l'épicerie

Réduire la facture d'épicerie semble toujours réalisable par écrit, mais c'est une toute autre histoire une fois que vous avez mis ce "plan directeur" en pratique (c'est-à-dire que vous avez à nouveau laissé la liste de courses sur le comptoir de la cuisine). Cela dit, avec un peu de volonté, de préparation et de savoir-faire, être un acheteur exceptionnellement avisé peut devenir une seconde nature en un rien de temps. Nous avons rassemblé ici les meilleures stratégies de notre personnel pour éviter de faire exploser le budget au moment où vous vous dirigez vers l'allée 12.

Pour commémorer le 10e anniversaire de l'existence de MyRecipes&aposs cette semaine, notre personnel partage des rafles (par le 10&aposs, évidemment)—y compris certains de nos morceaux de sagesse les plus utiles, des recettes préférées et des morceaux amusants—tous les jours. Aujourd'hui, nous commençons avec nos conseils les plus utiles pour économiser de l'argent pour votre prochain voyage à l'épicerie. Qu'on l'aime ou non, l'épicerie est un endroit où l'on se retrouve tous régulièrement, souvent un peu déconfits à la fin de l'expérience à cause de l'argent qu'elle a fini par nous coûter. Mais bon, ça ne doit pas être comme ça. Voici le plan de match pour votre voyage au supermarché le moins cher et le plus productif à ce jour.

1. Faites une liste et respectez-la.

Mettez une énergie réfléchie à construire votre liste de courses sur le devant, que ce soit en gardant une liste de courses sur votre téléphone ou votre réfrigérateur (pour que toute la famille puisse contribuer) ou en vous asseyant intentionnellement et en faisant le plein de ce que vous avez/ce dont vous avez besoin avant sortir de la porte pour que vous sachiez que c'est terminé. Et une fois que vous êtes à l'épicerie. s'il n'est pas sur la liste, il ne va pas dans le panier. Fin de l'histoire.

2. Développez l'ancienne règle &ldquostick à la règle de périmètre&rdquo.

Oui, respectez le périmètre, mais ne vous laissez pas entraîner par des salades de fruits préparées, des produits de charcuterie habillés et 15 variétés de yaourts artisanaux. Ce n'est pas parce qu'il se trouve à l'extérieur du périmètre que cela en vaut la peine, qu'il est sain ou nécessaire.

3. Sachez que l'allée des bacs en vrac est votre meilleure amie.

Si vous n'avez besoin que de 1/2 tasse de pacanes pour une recette que vous prévoyez de faire cette semaine, il n'y a aucun sens à payer pour le sac de 2 tasses. puis cherchez une autre façon d'utiliser le reste du sac et "d'obtenir votre argent et votre valeur".

4. Économisez quelques dollars en achetant le "hors marque".

La plupart des marques de magasins produisent des versions identiques de bon nombre de vos aliments de marque préférés (même si vos enfants disent qu'ils peuvent goûter une différence). Nous n'avons pas été jugés, et personne d'autre non plus.

5. Essayez d'acheter moins de viande.

Et mettez davantage l'accent sur les produits, les haricots et les céréales. Cela aura un impact positif sur votre corps ainsi que sur votre portefeuille.

6. Gardez à l'esprit qu'il est tout aussi important de savoir ce que vous faire avez, par rapport à ce que vous n'avez pas.

Cela revient au point n ° 1 sur le fait d'être intentionnel et réfléchi avec votre liste de courses. Faites de la nourriture que vous avez déjà chez vous la base d'inspiration pour vos futurs repas, donc le facteur déterminant de ce que vous achetez en magasin. De cette façon, toute votre nourriture à la maison est utilisée à un moment donné.

7. N'oubliez pas ceci : ce n'est qu'un accord SI vous en avez besoin.

Trouver une vente de homard 2 pour 1 est génial, mais seulement si vous aviez déjà prévu de faire cuire des fruits de mer ou de chercher quelque chose de spécial pour le dîner.

8. Jouez au défi &ldquouse it up&rdquo au magasin.

Si quelque chose qui n'était pas sur votre liste attire votre attention à l'épicerie, essayez de penser à deux ou trois façons dont vous l'utiliserez. Si vous can&apost, remettez-le sur l'étagère.

9. N'oubliez pas que vous n'avez pas besoin d'une protéine différente pour chaque soir de la semaine.

Commencez avec 1 à 2 protéines animales par semaine (peut-être quelques livres de viande hachée, puis l'une des coupes préférées de votre famille), sachant que vous utiliserez les restes de manière créative et que vous vous passerez de viande au moins une fois par semaine. Gardez à l'esprit que quelques restes de viande peuvent être transformés en quelque chose de délicieux demain, alors mettez-vous au défi de ne pas jeter ce qui semble être quelques bouchées à la fin du dîner.

10. Les coupons existent, alors utilisez-les !

Cela ne doit pas devenir un sport extrême ou un passe-temps obsessionnel. Cependant, si vous en repérez un qui correspond à vos besoins, ne le perdez pas. Si vous fréquentez les mêmes magasins pour vos achats de routine, voyez quelles applications de coupons pourraient vous aider à économiser quelques dollars là-bas.


Conseils d'épargne pour la famille et les amis

27. Créez une limite de dépenses familiales pour les cadeaux. Discutez de l'imposition de limites de dépenses sur les cadeaux au sein de votre famille et/ou d'un système dans lequel vous n'achetez qu'un seul cadeau pour une personne pendant les vacances. Non seulement cela soulagera le stress financier de votre famille, mais cela vous permettra également de vous concentrer sur ce qui compte vraiment lors d'occasions spéciales et de vacances.

28. Planifiez les cadeaux bien à l'avance. Pour accompagner les limites de dépenses, donnez-vous du temps ! Vous vous assurerez que vous offrez les cadeaux les plus attentionnés, qui finissent généralement par être moins chers. En outre, cela vous donnera également la possibilité de rechercher des ventes.

29. Il n'est jamais trop tôt pour commencer à économiser pour l'université. La dernière chose dont les enfants ont besoin, c'est de plus de « trucs ». Pensez à demander des dons au fonds du collège si vous avez suffisamment de vêtements, de jouets et d'autres besoins pour vos tout-petits.

30. N'achetez pas de vêtements bon marché pour le bon marché. Il y a des moments où il est plus logique de privilégier la qualité au prix lors de l'achat de vêtements pour la famille. Une chemise ou un manteau bon marché est une mauvaise affaire pour les membres plus âgés de la famille s'il s'use en moins d'un an, mais pourrait avoir du sens pour les enfants qui grandissent rapidement.

31. Organisez une réunion d'échange de quartier. Voici comment cela fonctionne : rassemblez vos amis et voisins avec des enfants du même âge et tout le monde apporte des vêtements, des livres et des fournitures scolaires, des jouets, etc., légèrement usagés, et reçoit un ticket pour chaque article apporté. Chaque billet vous donne droit à un élément de la rencontre d'échange. Si vous contribuez à six livres, vous pouvez repartir avec jusqu'à six nouveaux livres. Si vous apportez sept vêtements, vous pouvez repartir avec jusqu'à sept nouveaux vêtements. Tous les articles restants sont donnés.

32. Désignez un jour par semaine « jour sans dépenser ». Réservez une nuit par semaine pour vous amuser gratuitement en famille et entre amis. Cuisinez à la maison et planifiez des activités gratuites telles qu'une soirée jeux, regarder un film ou aller au parc.


Dernier mot

Les scellants sous vide sont des gadgets de cuisine utiles qui peuvent vous aider à économiser de l'espace et de l'argent. Cependant, ils ne sont pas à taille unique. Vous aurez peut-être même besoin de plusieurs types de scelleuses sous vide pour répondre à vos besoins.

Par exemple, un modèle de comptoir qui fonctionne avec des rouleaux de sacs peut vous aider à mettre sous vide les aliments pour un stockage à long terme. Mais vous préférerez probablement garder un modèle de poche pour un usage quotidien, comme conserver les restes au réfrigérateur ou sceller du fromage ou de la charcuterie pour les déjeuners.

Avec les scelleuses sous vide, les possibilités sont infinies. Vous pouvez sceller sous vide presque n'importe quoi, vous pourriez donc trouver de nouvelles façons intéressantes d'économiser de l'espace et de stocker des objets en toute sécurité dans toute votre maison.


Combien d'heures par jour perdez-vous assis devant la télé ? Mieux encore, combien d'argent gaspillez-vous en payant pour un câble premium ? Hulu Plus coûte 12 $ et Netflix commence à 9 $ – selon votre forfait – et vous deviendrez beaucoup plus productif une fois que vous n'aurez plus 1 200 chaînes à parcourir toute la journée.

Aucune loi ne dit que vous devez acheter vos montures au bureau de votre optométriste. Après un examen de la vue, prenez votre ordonnance et achetez en ligne une paire de montures à prix très réduit. Vous pouvez économiser de la pâte, même si vous en obtenez plus d'une paire.


14 façons dont votre ordinateur peut mettre de l'argent dans votre poche

Trent Hamm – Fondateur et chroniqueur Dernière mise à jour : 23 juillet 2020

Si vous lisez ceci, vous avez probablement un accès direct à un ordinateur avec une connexion Internet. La plupart des gens connaissent quelques façons dont un ordinateur personnel peut leur faire économiser de l'argent, mais il existe vraiment une pléthore de façons simples et éthiques que n'importe qui peut utiliser un ordinateur pour gagner quelques dollars. Voici une liste de 14 façons dont votre ordinateur peut mettre de l'argent dans votre poche que n'importe qui peut faire sans arnaquer qui que ce soit. Beaucoup de ces idées vous sont peut-être venues à l'esprit, mais je suis sûr qu'il y en a au moins quelques-unes ici qui sont nouvelles pour vous. Espérons que quelque chose sur cette liste vous incitera à essayer quelque chose de nouveau et peut-être à avoir un peu d'argent de poche supplémentaire. Veuillez noter que je ne mentionne que des méthodes entièrement légales pour de tels services dans cet article, et je dirige généralement les gens vers des services faciles à utiliser s'il existe une multitude d'options. Par exemple, je suis conscient qu'il existe de nombreux programmes pour lire de l'audio sur votre ordinateur et je suis conscient de la facilité d'obtenir de la musique et des vidéos piratées.

1. Imprimez les coupons avant de magasiner. Consultez le Simple Dollar Coupon Finder pour accéder aux coupons et codes de coupon que vous pouvez utiliser sur les articles de tous les jours trouvés dans votre pharmacie et épicerie locales. Un peu de recherche peut conduire à des économies incroyables, transformant les coupons directement en espèces. Avant votre prochain voyage d'achat, consultez le moteur de recherche de coupons pour voir s'il existe des coupons de fabricant disponibles pour les articles que vous envisagez d'acheter. Imprimez-les, apportez-les au magasin avec vous et convertissez-les en espèces à la caisse !

2. Basculez votre téléphone sur VoIP. VoIP fait référence à l'utilisation de la connexion haut débit de votre ordinateur domestique en tant que service téléphonique. Il existe différents programmes qui présentent diverses caractéristiques et avantages, mais ils sont presque universellement moins chers que les lignes fixes et les téléphones cellulaires traditionnels. Deux des options les plus populaires sont Skype (gratuit pour les autres utilisateurs de Skype, mais payants pour les appels vers des téléphones non Skype) et Vonage (tarif mensuel fixe pour les appels illimités aux États-Unis et très bon marché par minute à l'international).

3. Utilisez uniquement des comptes d'épargne en ligne. Au cours des dernières années, un certain nombre de banques assurées par la FDIC sans succursales, en ligne uniquement, ont fait leur apparition et offrent des taux d'intérêt incroyablement élevés sur un compte d'épargne normal sans solde minimum. Ces taux ont tendance à être huit ou neuf fois plus élevés que ceux des banques typiques (qui offrent un taux de rendement de 0,5% en moyenne). Deux des plus populaires sont Capital One 360 ​​et HSBC Direct (offrant actuellement 5,05% APY). Cela signifie qu'investir 100 $ dans un compte d'épargne ING rapporterait 4,40 $ en un an, ou 5,05 $ chez HSBC Direct, contre 0,50 dans votre banque typique. De plus, vous pouvez gérer entièrement votre compte sur votre ordinateur, en transférant de l'argent vers et depuis votre compte courant comme vous le souhaitez.

4. Combinez vos besoins de divertissement. Un ordinateur personnel moderne peut remplacer votre chaîne stéréo, votre télévision et vos consoles de jeux vidéo. Vous pouvez déplacer toute votre musique sur CD vers votre ordinateur à l'aide de programmes tels qu'iTunes, puis utiliser les haut-parleurs de votre ordinateur pour lire de la musique quand vous le souhaitez. Si vous disposez d'un grand moniteur et d'une carte tuner TV, vous pouvez utiliser votre moniteur comme un téléviseur en diffusant votre flux de télévision via votre ordinateur. Vous pouvez également vous inscrire à des services tels que GameTap pour utiliser votre ordinateur personnel comme console de jeux vidéo.

5. Gardez un œil sur vos finances. J'utilise les services bancaires en ligne et les comptes de carte de crédit pour garder un œil quotidien sur ce qui se trouve dans mes comptes et sur quoi je dépense mon argent. De cette façon, je sais ce que je peux me permettre de dépenser et ce que je ne peux pas. De nombreuses banques et pratiquement tous les principaux fournisseurs de cartes de crédit autorisent l'accès au compte en ligne, ce qui vous permet de contrôler très facilement votre argent. Au-delà de cela, il existe un certain nombre d'excellents packages qui vous permettent de gérer vos finances dans leur ensemble et de faire vos propres impôts, bien qu'ils puissent être complexes à mettre en place. J'utilise Microsoft Money, qui peut être téléchargé pour un essai gratuit de 90 jours.

6. Vendez votre passe-temps. Quel que soit votre passe-temps, vous pouvez probablement trouver un endroit pour vendre les produits de ce passe-temps. eBay est un excellent endroit pour commencer, bien qu'il puisse y avoir de meilleurs endroits pour votre passe-temps spécifique. Voici un exemple : une de mes amies aime plier des pièces d'origami simples tout en faisant d'autres choses, comme regarder la télévision, c'est un tic nerveux pour elle. Elle a donc commencé à plier plein de grues en papier. Elle savait que mille grues en papier sont souvent offertes en cadeau parmi les Japonais, elle a donc décidé de vendre des milliers de lots de grues sur eBay. Grâce à son ordinateur, elle peut s'asseoir dans sa maison rurale, regarder la télévision le soir et vendre les nombreuses grues qu'elle fabrique de ses propres mains.

7. Écrivez au sujet de vos pensées et de vos intérêts aléatoires. Il est incroyablement facile d'obtenir un blog simple sur Blogger et de mettre une barre Google AdSense sur le côté. Blogger vous guide tout au long du processus en douceur. Avec cela, vous pouvez écrire des pensées anonymes et aléatoires sur ce que vous voulez : votre vie personnelle, votre émission de télévision préférée, peu importe. Vous pouvez simplement canaliser certaines de vos propres pensées sous une forme écrite et les publier. Non seulement cela vous permet de vous exprimer, mais cela vous permet également d'améliorer vos compétences en écriture au fil du temps aussi facilement que possible. et vous pouvez gagner quelques dollars grâce à la barre AdSense.

8. Faites des comparaisons. Il existe une multitude d'endroits pour acheter en ligne, et il y a souvent de nombreux endroits vendant le même article. Par exemple, juste pour les livres, j'avais l'habitude de vérifier [l'affilié Barnes & Noble, et quelques autres. Il est facile de trouver un meilleur prix pour un article que celui que vous pourriez trouver dans votre propre ville. Mieux encore, les gens commencent à créer des outils logiciels pour rendre les achats comparatifs encore plus faciles. Mon préféré est Book Burro : lorsque vous visualisez un livre sur un site comme amazon.com à l'aide de FireFox, une petite fenêtre apparaîtra immédiatement vous informant du coût de ce livre sur divers autres sites en ligne, vous aidant à trouver rapidement le plus bas le prix.

9. Jetez vos textes de référence. Avec un ordinateur accessible sur Internet, il n'y a guère besoin de textes de référence tels qu'un dictionnaire, un thésaurus ou une encyclopédie. Wikipedia est un remplacement approprié pour une encyclopédie à usage général. Dictionary.com fournit le même usage qu'un dictionnaire, et thesaurus.com est un thésaurus fonctionnel. Dans le monde moderne, il est peu nécessaire d'investir dans de tels textes de référence.

10. Trouvez une meilleure carte de crédit. Nous avons tous souscrit à des offres de carte de crédit assez terribles dans le passé, mais Internet vous permet de trouver une offre de carte de crédit qui correspond beaucoup mieux à vos besoins. Vous pouvez facilement récupérer 2% de vos dépenses si vous trouvez une offre de carte de crédit intéressante. Mieux encore, vous pouvez facilement trouver des offres de transfert de solde qui élimineront les intérêts que vous payez sur une carte. Évidemment, une carte de crédit est un outil avec lequel il faut être prudent, mais j'en utilise une pour mes dépenses principales (épicerie, etc.), je garde le solde payé chaque mois, et ils me paient littéralement pour l'utiliser. Je n'aurais jamais trouvé cette offre sans internet.

11. Utilisez un ordinateur comme aide culinaire. Beaucoup de gens mangent à l'extérieur à cause de la difficulté de préparer de la nourriture à la maison. Ce n'est peut-être pas savoureux, pensez-vous, ou vous pourriez tout gâcher. De plus, beaucoup de gens ne veulent pas investir dans des livres de cuisine ou d'autres méthodes pour apprendre à cuisiner. Wikipedia propose de nombreuses explications sur les techniques culinaires, même si vous avez peur de l'eau bouillante. De plus, il existe d'innombrables recettes disponibles sur Internet pour des plats de tous niveaux de complexité : RecipeZaar, par exemple, propose des milliers de recettes pour les cuisiniers débutants. Non seulement vous apprendrez une nouvelle compétence, mais vous verrez rapidement combien il est moins cher de cuisiner à la maison, un processus assisté par votre ordinateur.

12. Créez vos propres calendriers et autres documents. Beaucoup de gens achètent des calendriers muraux pour leur maison lorsque quelques pages imprimées suffisent. “Mais je n'ai pas de programme qui fera un calendrier !” direz-vous. Open Office est une suite logicielle gratuite qui comprend un programme de traitement de texte, un tableur et bien plus encore, il comprend des modèles pour créer des calendriers, des newsletters, etc. Nous utilisons un vieux calendrier mural pour ses jolies images et scotchons simplement les pages imprimées chaque mois.

13. Économisez de l'argent lorsque vous voyagez. Je suis toujours surpris du nombre de personnes qui choisissent toujours de payer des prix élevés en réservant des vols directement auprès de la compagnie aérienne ou par l'intermédiaire d'un agent de voyages alors qu'il existe de nombreux outils simples en ligne qui vous permettront d'économiser des tonnes d'argent sur vos frais de voyage. Priceline, Travelocity et Expedia sont tous incroyablement faciles à rechercher et à trouver les prix les moins chers de votre emplacement à votre destination et retour – et ils peuvent parfois économiser des centaines de dollars sur votre voyage plutôt que d'appeler un agent de voyages ou d'appeler directement une compagnie aérienne.

14. Apprenez des compétences commercialisables. Votre ordinateur peut aussi vous apprendre beaucoup de choses. Lorsque j'ai acheté mon ordinateur pour la première fois, j'étais une machine à écrire tactile atroce, mais j'ai utilisé des sites comme Learn2Type et TyperShark pour m'apprendre à taper 80 mots par minute. Vous voulez connaître les subtilités de Word et d'Excel pour mieux vous présenter pour un emploi ? Microsoft propose une formation approfondie sur la façon d'effectuer ces tâches. Vous pouvez également apprendre à créer des pages Web à partir de zéro. Chacune de ces compétences vous donnera une longueur d'avance sur le lieu de travail.

L'ordinateur peut être un outil très précieux, il suffit de savoir s'en servir.


6 conseils pour conclure une vente rapidement et efficacement

En tant que vendeur (ou fondateur générant des ventes), votre seul objectif est de créer des résultats clairs : un « oui » ou un « non », mais jamais un « peut-être ». Suivez ces étapes pour amener vos prospects à un résultat définitif le plus rapidement possible.

1. Identifiez le décideur et engagez une conversation

Pour se qualifier, il s'agit de poser les bonnes questions et d'obtenir des informations pertinentes de la part de votre prospect, afin de vérifier au-delà de tout doute raisonnable qu'il réussira après avoir acheté votre solution. Par conséquent, la qualité des informations que vous obtenez de votre prospect est extrêmement importante pour l'aider à prendre la décision d'acheter (ou de ne pas acheter).

Pour rassembler efficacement cela bonnes informations, vous devez parler à la bonne personne, un décideur. Parcourons un exemple :

Si vous vendez un outil pour les spécialistes du marketing de contenu et que l'expérience vous dit que le décideur ultime pour l'achat de nouveaux outils comme le vôtre revient à un responsable du marketing de contenu ou à un directeur du marketing, cela ne vous sert à rien de passer du temps à parler à une entrée. personne de niveau marketing, rédacteur publicitaire, assistant ou membre d'une autre équipe entièrement.

Si je voulais contacter un décideur en marketing de contenu de l'agence numérique Web Profits, je choisirais de commencer ma démarche avec Catherine (et non Diesel) en fonction du titre du poste de mon décideur idéal.

Catherine est-elle garantie d'être mon décideur commercial qui a le pouvoir unilatéral d'acheter mon outil ? Non, il n'y a aucune garantie, mais l'expérience me donne une confiance raisonnable - et c'est suffisamment d'informations pour partir à ce stade.

Lorsque vous commencez votre conversation avec la personne qui probablement être le décideur en ce qui concerne votre solution dans l'organisation de votre prospect, vos chances de faire des progrès significatifs vers la conclusion de la vente augmentent considérablement.

La prochaine étape consiste en fait à entamer la conversation avec votre décideur. Si vous avez un processus de vente formel pour votre organisation, vous saurez alors quel moyen de communication a tendance à être le plus efficace pour atteindre réellement votre décideur pour parler de votre produit avec lui. Devriez-vous commencer par envoyer un e-mail froid demandant de réserver un appel exploratoire, ou appeler directement l'entreprise et demander votre décideur ?

Alors que 75 % (ou plus) des adultes dans des pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni possèdent un smartphone, plus d'un quart d'entre eux déclarent l'utiliser rarement pour passer ou recevoir des appels téléphoniques. Cette tendance à privilégier une communication digitale moins interruptive, notamment avec ceux qui ne sont pas les plus proches d'eux, ne fait que s'accélérer avec les Millennials.

Selon qui est votre décideur, les atteindre de la manière dont ils veulent être atteints est la moitié de la bataille. Pour la plupart des commerciaux d'aujourd'hui, cela signifie s'appuyer sur le courrier électronique comme moyen de communication initial, avec l'objectif typique de planifier un appel téléphonique (ou vidéo) pour discuter de la solution plus en profondeur s'il y a un intérêt.

Ensuite, vous devrez rapidement trouver (et vérifier) ​​l'adresse e-mail de votre décideur à l'aide d'un outil tel que Sales Navigator Lite, Rocket Reach ou Hunter de LinkedIn, afin que vous sachiez que vous envoyez votre e-mail froid à un vrai humain. Ainsi:

Une fois que vous avez confirmé la bonne adresse e-mail pour votre décideur, il est temps d'écrire un e-mail très court, direct et froid qui contient une incitation à l'action très claire : généralement réserver un appel pour discuter de votre solution plus en profondeur.

Voici un modèle d'e-mail à froid que vous pouvez utiliser :

J'espère que ce mail vous trouvera bien ! Je voulais les contacter parce que [expliquer comment nous avons obtenu leurs coordonnées et comment nous nous rapportons à eux : parlé à un collègue, vu votre entreprise en ligne, etc.].

[Nom de l'entreprise] a une nouvelle plate-forme qui aidera (votre équipe à) [nom de l'organisation]. [Une phrase d'avantages].

Je sais que [notre produit] pourra aider [nom de votre entreprise] [insérer un avantage de haut niveau ici].

Êtes-vous disponible pour un appel rapide [heure et date] ?

Remarquez à quel point cet e-mail met l'accent sur le fait que votre prospect réserve un appel ou réponde clairement par oui ou par non à la question « êtes-vous disponible pour un appel rapide ce jour-là, à cette heure ? »

La dernière chose que vous voulez faire est de poser plusieurs questions à votre prospect dans votre premier e-mail, le laissant ouvert à la possibilité d'une paralysie décisionnelle, où il se sent dépassé ou incapable de répondre à plusieurs questions endroit).

Pour la plupart des produits SaaS, avant de pouvoir espérer conclure une vente avec un prospect, vous devez le contacter par téléphone et lui vendre les avantages de la solution au-delà de ce qui est possible par e-mail. Gardez un œil sur le prochain objectif juste devant vous (réservation d'un appel) et non sur les trois étapes à venir. Une fois que vous les avez réservés pour un appel ou une démonstration, il est temps de préparer votre pitch.

2. Qualifiez précisément vos prospects

Une grande partie du véritable travail de conclusion d'une vente se fait en fait dans le cadre de recherches préliminaires et de conversations précoces au cours desquelles vous qualifiez votre prospect et déterminez s'il bénéficiera ou non de votre solution. Si votre prospect ne correspond pas à votre profil client idéal, vous ne devriez pas perdre votre temps à décrocher le téléphone ou à faire la queue pour d'autres campagnes de sensibilisation par e-mail.

Avant de suivre un prospect potentiel, assurez-vous que vous (ou un membre de votre équipe) commencez par répondre à des questions de qualification cruciales telles que :

  • Dans quelle mesure correspondent-ils à votre profil client idéal ?
  • Quelle est la taille de leur entreprise ?
  • Dans quelle industrie sont-ils ?
  • Où est située cette entreprise ?
  • Quel est le cas d'utilisation idéal ?
  • Quels outils ont-ils utilisé dans le passé ?
  • Dans quel type d'écosystème jouent-ils ?

Si les réponses à ces questions corroborent ce que vous savez de votre profil client idéal, alors il s'agit d'un prospect qualifié qui pourrait probablement bénéficier de l'utilisation de votre solution. La plupart des prospects qui vous feront perdre votre temps sont en fait faciles à repérer.

C'est la qualification interne - les étapes que vous prenez personnellement pour rechercher le prospect et faire votre meilleure estimation quant à savoir s'il est ou non un client idéal. Une fois que vous avez fait cela et que vous savez que vous êtes déjà en contact avec le bon décideur, il est temps de préparer votre argumentaire.

3. Présentez votre solution (pas seulement le produit)

Bons vendeurs connaître leur produit à l'intérieur et à l'extérieur. Excellents vendeurs transcender leur compréhension du produit en comprenant intimement toutes les façons dont il aura un impact positif à la fois sur les affaires de leur prospect et dans leur vie quotidienne.

Lorsque vous essayez de vendre votre prospect sur la base de fonctionnalités, vous dites (ne vendez pas) et vous ne parlez certainement pas leur langue - votre produit ne peut pas se vendre tout seul ! N'oubliez jamais que vos prospects se soucient des résultats tangibles et de la façon dont votre produit créer une solution à un problème de leur entreprise. C'est la vente, et devrait être le point central d'un excellent argumentaire de vente.

Voici un exemple de dire vs vendre.

Récit: "Notre plate-forme mesure plus de 100 mesures, tableaux et graphiques différents pour votre site Web, y compris ceci, ceci et cela. Laissez-moi vous expliquer comment chacun fonctionne !"

Vente: « Nous avons plus de 100 métriques, tableaux et graphiques différents pour votre site Web sur notre plate-forme. Quels types de métriques sont les plus importants pour vous ? Que voulez-vous voir ? »

La différence entre ces deux approches est étonnante et, plus que tout, indiquera à votre prospect que vous vous souciez de l'aider à résoudre ses défis uniques, plutôt que d'inscrire un autre client pour atteindre votre quota. Résoudre les problèmes les plus urgents de votre prospect (liés à votre produit) nécessite un partenariat qui va bien au-delà d'une simple conversation transactionnelle.

4. Créer un sentiment d'urgence

Offrez à votre prospect quelque chose de sensible au temps - qu'il souhaite réellement - qui pourrait l'inciter à s'engager avec vous le plus tôt possible. Il peut s'agir d'une remise sur votre service, de quelque chose de gratuit ou de tout autre élément qui réduit le résultat net ou le niveau d'engagement.

Cela leur donne l'impression qu'ils ont le dessus et qu'ils ont quelque chose à perdre s'ils disent non. Ne confondez pas cette tactique de vente avec la précipitation de votre prospect - la dernière chose que vous voulez faire est de le forcer à dire un « non » ferme. Au lieu de cela, fournissez-leur une autre raison pour laquelle votre produit est le bon choix pour eux, et c'est le bon choix à l'heure actuelle.

5. Surmonter leurs objections

Tout au long du chemin menant à la conclusion d'une vente, vous allez répondre à des questions difficiles, des objections à certaines fonctionnalités, à repousser les prix et à un certain nombre d'autres objections de vente.

Voici quelques-unes des objections les plus courantes auxquelles vous serez confronté :

  • je n'ai pas le temps
  • je n'ai pas l'argent
  • Votre produit est trop cher
  • S'il vous plaît envoyez-moi simplement plus d'informations
  • Nous n'en avons pas besoin pour le moment
  • [. et un certain nombre de défis/questions spécifiques à l'industrie]

Vous avez besoin de réponses solides à ces objections avant de participer à un appel de vente.

Anticiper et traiter ces objections est une partie naturelle de votre parcours pour conclure une vente, mais cela nécessite une préparation adéquate à l'avance, sinon vous laissez votre affaire au hasard.

Lorsque vous improvisez et essayez de répondre sur le champ aux objections de votre prospect sans fondement clair, la qualité de votre réponse dépendra fortement de votre état mental du moment. De plus, vous courez le risque de donner l'impression que vous ne savez pas de quoi vous parlez, ce qui n'est pas une bonne situation en tant que vendeur.

Si vous êtes en visite commerciale avec un prospect et qu'il exprime clairement son intérêt pour votre produit, mais que lorsque vous en arrivez à la tarification, il vous dit que c'est trop cher, vous pouvez répondre avec l'une de ces réponses :

  • "Je comprends. Vous savez quoi, j'ai eu deux autres clients comme vous récemment qui n'étaient pas sûrs du prix au début. Mais ce qu'ils ont trouvé, c'est..."
  • « Oh vraiment ? Si cela ne vous dérange pas que je demande, comment en arrivez-vous à la conclusion que le produit est trop cher ? »
  • « Le prix est-il un problème de trésorerie ou un problème de budget ? »
  • « Explorons quelques stratégies créatives pour adapter cela à votre budget. »
  • « D'accord, je comprends. Y a-t-il une partie du produit dont vous n'avez pas besoin ? »

Toutes ces réponses à l'objection générale sur les prix examineront les différentes raisons sous-jacentes de cette objection qui remonte à la surface.

Pour vous préparer à chaque objection de vente majeure dans votre espace, commencez par dresser une liste de toutes les objections les plus courantes auxquelles vous êtes confronté. Écrivez-leur des réponses concises, obtenez les commentaires des autres membres de votre équipe jusqu'à ce qu'ils se sentent assez forts pour entrer dans n'importe quelle conversation avec eux, et répétez les réponses jusqu'à ce que vous les connaissiez par cœur.

In addition, note down objections that your prospects present you with that you wren't prepared for, and work on responses to them for future prospects. If one person brought them up to you, chances are another person will in the future as well.

6. Ask for the sale

Perfecting how (and when) you ask the question, “are you ready to buy?” is at the core of how to close a deal in sales, and yes, you’ll need to get comfortable asking it. As Steli Efti often shares when delivering talks and sales trainings around the world, “The biggest mistake salespeople and founders can make, is ne pas asking for the sale.”

On the surface this sounds obvious, right? Then why does it happen so frequently in the sales world?

If you’re not a naturally gifted salesperson—and haven’t been through the right sales training to equip yourself for success in this field, it’s easy to think your prospects will come knocking your door down to hand over their credit cards after seeing all the benefits and features you have to offer.

But this is a common misconception of sales rookies, and to those who’ve ever closed a sale, you know this is rarely the case (if ever). Even salespeople who’ve been actively selling often wait too long to ask for the sale, and for that reason, they miss out on opportunities to close more sales every day.

How much do you love rejection? Not very much, I’m guessing.

It’s tempting to want to avoid the possibility of rejection, because we’re hard-wired to fear rejection. Even in a selling context, sales rejection is hard to deal with, and this often translates into waiting until we feel there’s a guaranteed yes, before we propose the question of whether they’re ready to buy.

Instead, the default for many people is to provide more information and reasons to buy, assuming that they’re eventually going to close themselves. So, when is the right time to ask for the sale? The answer: before you think they’re ready.

If you’ve done your job qualifying your prospect, delivering your pitch, and still believe they’d be a good fit for using your product, ask for the sale.

Expect an initial no from most prospects, but build this into your selling process. You’ll often catch a prospect off guard, and they won’t immediately have a clear reason not to buy when you’re both on the same page about the value they’re getting.

Say something like, “Hey, it seems like you guys are a great fit. I’ve shown you how we’re going to solve your problems effectively. Are you ready to buy?” Like we said, at this point they’re probably going to say no, but be okay with that.

Immediately follow up their no with the question, “What’s the process we need to go through in order to get you ready to buy?” This shows your prospect that you don’t fear rejection, it exudes confidence, and illustrates that you have a willingness to work with them to get to a place where saying yes makes sense. Remember, closing a sale is always a two-way conversation.

In addition, any objections they were harboring will immediately come to the surface, giving you leeway to toss out your carefully prepared counters to their objections. If you still can't close, there may be a few more questions you can throw out there to get the sale.


19 Easy Ways To Save Money In Your 20s

Between millionaires blasting Gen-Yers for eating avocado toasts and reports of millennials spending $96 billion dollars on food, people amour talking about twentysomethings spending habits. And while no one wants to discuss sexy topics like soaring college loans, unaffordable housing and the lagging job market, stashing money in the bank is one way you can hit your financial goals. Despite coming-of-age in the worst economic climate since the Great Depression.

In honor of turning over a new leaf this fall, we've rounded up saving tips from credit card experts, personal finance gurus and podcasts hosts. Because saving money in your 20s sets you up for your future. Whether that's a house with a white picket fence or a yurt in an intentional living community, it pays to plan ahead.

Saving money in your 20s is the best way to hit your longterm financial goals.

Erin Lowry is the author of " Broke Millennial: Stop Scraping By and Get Your Financial Life Together ." The personal finance expert made her name offering straightforward money managing advice on her now- syndicated blog , and is at work on a second book. Here are her three practical ideas for ramping up your own savings this fall.

1. Nickname your savings accounts.

Instead of just having a savings account with that reads Savings Account #495820 when you log into your bank account, consider changing the name to something specific. Maybe it's "Quit My Job January 2019" or "Japan Trip June 2018". The more specific you get, the less likely you are to keep skimming a little off the top each time your checking account dips a little low.

2. Set up a savings account at a different bank than your checking account.

The old out of sight out of mind trick works really well here! Putting a savings account or two at a different bank than the one which houses your main checking account will reduce the temptation to keeping pulling savings into checking because you won't see it. It can start to accumulate a nice nest egg (assuming you regularly contribute to it). You also can't move the cash quickly as it generally takes about two business days for those funds to clear, so it's harder to take a little out in a moment of weakness. That being said, you probably want to still have some savings at your main bank incase an emergency pops up and you need to move cash quickly.

3. Take October to do a cash diet.

A cash diet is really the juice cleanse of the financial world. It's probably not a long-term solution for you, but it can help curb cravings and get your finances back on track. If you're the kind of person who thinks you spend money faster when you have cash, it's probably more likely that you just notice how quickly you're spending money since the cash is disappearing from your wallet instead of just silently accumulating on your credit card.

Take one month to only spend cash for your day-to-day expenses . The easiest way to go about the cash diet is to first run your cash flow. How much is coming in minus how much is going out. (Income) - (Bills, debts, savings) = remaining cash to spend. Take that remainder, let's say it's $800, and divide by four. So you have $200 a week to spend on everything else like food, entertainment or transportation. Anytime you use your card instead of cash because you need to buy an item from Amazon or what have you, then take the corresponding money out of your wallet and roll it over to use the next week. For example, if you spent $20 buying dog food on Amazon in the first week, then you roll $20 over to the second week and only take out $180 when you go to the ATM. Using cash will really help you see how fast you're spending your money and make you think twice about your purchases.

In 2006, New Yorker Cathy Erway decided to stop eating at restaurants and cafes entirely. Saving $7,000 over the course of two years, she chronicled her journey on the hit blog, Not Eating Out in New York. Since then she's authored numerous cookbooks, including "The Art of Eating In," and championed many slow food movements. Here are her crafty ideas for saving some of that cheddar.

4. Get a nice bento box, mason jar, or even a travel mug to bring your lunch and drinks on the go.

They’re more durable and versatile than Tupperware, and getting new containers that you actually like should help motivate you to make your own food and coffee more often. How many containers do you cycle through in an average week from takeout? Think how much trash you’ll save—in addition to money.

Do you spend a ton on little cups of yogurt? You can get a starter culture for yogurt or kefir online easily nowadays, if you don’t have a friend-of-friend or neighbor’s-grandma to get some from, and make yogurt at home by feeding it some milk every day.

Or, do you love crusty sourdough bread? Get a sourdough starter going—it can survive being neglected at times until you get around to making bread. And once you do, chances are you won’t want to stop.

6. Entertain at home more often.

Early fall is a great time for throwing dinner parties and potlucks — it’s no longer too hot to crank the oven, but there is still great seasonal produce aplenty. Try doing this monthly or even weekly with your pals instead of meeting up at the bar or the fancy pizza place. Heck, make your own fancy pizzas! You’ll have plenty of time to relax at your table and won’t have to deal with a huge check at the end of the night.

After paying down mountains of debt, Bobby Hoyt launched his hit blog, Millennial Money Man. Here are some ways he and his wife pinch pennies around the house.

7. Go veggie in the kitchen.

One of the easiest ways my wife and I have been saving money right now is cutting down on our meat and processed side dishes from the grocery store, opting to cook a lot of veggies instead. We aren't vegan or vegetarian in any way, but we are finding some really good recipes on food blogs (Damn Delicious is the bomb), as well as cool food videos on Instagram.

8. Negotiate better contracts on recurring bills.

Another great one is to take a little time and go over some of your recurring monthly bills like cell phone, car insurance and electricity. If one of them is expiring soon, you can either call and try to negotiate a better price for renewing or start shopping around and finding better deals. Some cell phone companies are running great prices on their data packages, but they aren't going out of their way to tell existing customers that they could be paying less.

9. Consider refinancing your debt.

Check into refinancing any debt you have while interest rates are still very low. The Fed is going to continue to raise rates throughout this year and into the next, so this is a great time to at least shop around and see if you can get a great rate before the coming hikes. Even 1% can save you a ton of cash every month with student loans and mortgages.

10. Shop around for the best cash back card for you.

One easy way to save is to snag a cash back card that pays you for the ways you are already spending. You could be getting 6% cash back on groceries with an American Express Blue Cash Preferred or 5% back on Amazon purchases with an Amazon Rewards Signature Visa card, for example. Look at how you are currently spending, find a card that will give you cash back for it (or at least a flat 1 to 2% rate on all purchases) and start saving.

Note: This tip only applies to people who are paying off their balance in full each month and not paying interest.

11. Get a better bank account.

If your bank account is charging you unnecessary fees and a nonexistent interest rate for your savings, then it's time to shop around and a better fit for you. You can avoid fees, ratchet up your savings rate and start seeing your money grow.

12. Shop sales.

If you're in the market for a new home desk or home office supplies, fall is the time to buy them. Everything from furniture to computers to clothing is marked down. Don't forget to check the clearance racks.

Shortly after tying the knot, Zack McCullock and his wife moved into a camper for 11 months to pay down their $50,000 in student debt and car loans. Now the author of hit personal finance site, Free Up, here are McCullock's fun ways to stash away cash for his financial goals.

It's easy to get swept away in buying droves of books on Amazon. Instead of doing that this month, browse Amazon for books but instead of buying them, save them to your cart and head to your local library and get your books for free. This way you still see great reading suggestions and reviews, you just don't have to pay for them in the end.

14. Reduce your subscriptions.

Subscriptions are deceiving because companies know it's easy to get smaller monthly charges out of your pocket every month without you noticing. Try ditching your Audible, Hulu or Netflix subscriptions to save some extra cash. If you are still a traditional cable user, consider switching to a cheaper option like Netflix.

Strategically planning larger purchases can save you hundreds. As a rule of thumb, electronics are always best to buy during Black Friday and Cyber Monday, while travel prices tend to decrease between Labor Day and Thanksgiving. Can you say, Italy in October?

Millennial blogger LaTisha Styles is the tour-de-force behind personal finance site, Young Finances. Here is her tip for putting cold, hard cash to a better use.

16. Check your energy bills.

As the summer months fade and fall begins, you may be in a location where you can take advantage of the weather outside. Open the windows to get a breeze. Then, take a look at your electric and gas bills. Contact your energy provider and check to see if they offer average usage billing. This type of billing makes monthly budgeting that much easier. As the weather starts to change and you use more electricity or gas to warm your home, your energy bill will not fluctuate.

Podcasteur Andrew Feibert counsels Gen-Yers on saving on his hit podcast, Listen, Money Matters. Here are his sneaky ways to hang onto your hard earned moolah.

17. Don't buy new.

Between thrift stores, Craigslist and the Facebook marketplace you can snag steep discounts on most anything lightly used. In fact, you can use this to make some extra money. My wife frequently buys name-brand clothes at Goodwill for $1-$3 and resells them online for over $30 a piece.

18. Consider using services to get a percentage back on online purchases.

When you are going to buy online, use a service like Swagbucks, Ibotta or Butterfly Saves to get a percentage back on your purchase.

And lastly, a tip of our own. Because we love nothing more than saving on travel.

19. Travel in the off-season.

Love the Caribbean? Head there in July. Always wanted to see the Duomo? Visit Firenze this November. We're still seeing airfare at rock bottom prices, and as long as you stick to the off-season, you can save serious cash on hotels and restaurants. An added perk? No crowds.



Commentaires:

  1. JoJobei

    je suis d'accord avec elle

  2. Ivey

    Soyez juste ça))

  3. Darr

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  4. Rollo

    Je crois que tu avais tort. Je suis sûr. Essayons d'en discuter. Écrivez-moi en MP, parlez.



Écrire un message